Lutter contre le gaspillage alimentaire, un combat qui a pris de l’ampleur ces dernières années et qui vient d’être relancé par un projet de loi, actuellement en discussion au Sénat.
Parmi les mesures préconisées, l’obligation pour les grandes surfaces de redistribuer les invendus aux associations caritatives. Mais certains n’ont pas attendu pour donner une seconde vie à des produits déclassés. Illustration avec une application pas comme les autres. Elle s’appelle "Justoclic". Et comme l’insecte laborieux de La Fontaine, elle stocke dans ses rayons. Ou plutôt, elle déstocke à prix cassés.
Son principe : récupérer des offre de produits dont les délais sont dépassés et encore comestibles, mais aussi des invendus provenant de magasins qui souhaitent ne pas gaspiller. «Justoclic» s’est lancé en Octobre 2014 et a déjà séduit des centaines de commerçants !...
Lutter contre le gaspillage alimentaire, un combat qui a pris de l’ampleur ces dernières années et qui vient d’être relancé par un projet de loi, actuellement en discussion au Sénat.
Parmi les mesures préconisées, l’obligation pour les grandes surfaces de redistribuer les invendus aux associations caritatives. Mais certains n’ont pas attendu pour donner une seconde vie à des produits déclassés. Illustration avec une application pas comme les autres. Elle s’appelle "Justoclic". Et comme l’insecte laborieux de La Fontaine, elle stocke dans ses rayons. Ou plutôt, elle déstocke à prix cassés.
Son principe : récupérer des offre de produits dont les délais sont dépassés et encore comestibles, mais aussi des invendus provenant de magasins qui souhaitent ne pas gaspiller. «Justoclic» s’est lancé en Octobre 2014 et a déjà séduit des centaines de commerçants !
More information